28 février 2006

Highlander



On a tous dans notre entourage un Bongomat. Ce sinistre personnage, tapi dans l’ombre, n’attend que l’occasion de vous mettre une trempe à votre jeu vidéo préféré. Bongomat vous mettait 10-0 à Pong quand vous portiez un jogging Bioman, il vous a ensuite mis des “ Perfect ” avec Zangief à Street Fighter II alors que vous aviez pris Chun Li. Il vous a humilié à Mario Kart à coup de carapaces vertes, finissant premier à toutes les courses, tandis que vous aviez bien du mal à finir dans les points avec Yoshi. Il vous a enchaîné à coup de headshots à Counter Strike lors de soirées LAN dans le salon de votre vieux pote Nicolas (mais si, Nicolas, votre pote du lycée, vous devriez l’appeler d’ailleurs, il s’est marié et habite à Vélizy aujourd’hui, oui les gosses vont bien).

Bongomat est votre Nemesis, il vous mettra toujours une chiée, quel que soit le jeu, quelle que soit la console. Oh oui, je sais bien que vous espérez toujours le battre, que vous vous entraînez secrètement chaque soir, que vous apprenez les combos, que vous connaissez les circuits par cœur. Pauvres fous, abandonnez tout espoir, car Bongomat est invincible. Même sur un jeu musical tel que Donkey Konga, qui semble ne pas demander de skills particulières, il va vous latter. Bongomat a aussi le sens du rythme, il ne ratera aucune note. Même le remix de Popozao par les Moldaves d’Ozone n’aura pas de secret pour lui.

Mais finalement, le pire est qu’il est impossible de lui en vouloir, à cette crevure de Bongomat. En effet, ce canaillou a aussi la particularité d’être modeste. Ce n’est pas le genre de personne à montrer l’autre du doigt, à faire une petite danse pour chaque but qu’il marque ou à balancer une remarque perfide. Non, non, Bongomat vous cherchera une excuse “ Je la connaissais la chanson ”, “ Tu avais le vent contre toi ”, alors que vous faisiez un deathmatch à Bomberman. Laisse-moi te haïr Bongomat, car un jour, oui un jour, j’aurai ma revanche et je hurlerai partout ma victoire. Bon je vous laisse je dois aller m’entraîner à Dance Dance Revolution. Avec un tapis customisé, spécialement pour Bongomat. Avec des pièges à loup.

**Cham

4 commentaires:

Anonyme a dit…

ah mais quel mec sympa ce bongomat

un lecteur mécontent a dit…

MAIS QU EST CE QUE TOUT LE MONDE A CONTRE ZANGHIEF MERDE!!!

meduz' a dit…

Le seul Bongomat que j'ai eu n'était pas modeste du tout. C'est grave, docteur ?

En revanche, je fus le Bongomat de baucoup de monde. Enfin, je n'étais pas modeste non plus, sinon c'est moins drôle.

fabien a dit…

hehehe sacre bongomat, quelles raclees il m'a foutu a soulcalibur...

2 ans de combats acharnes, TOUS les soirs, a hauteur de 20 combats journaliers (1 victoire maxi a chaque fois) ^_^

Enfin bon, c'est pas comme si nous mettait la race a mario kart, red alert, starcraft, doa, super aleste (si si), smash bros...

:)

ps: pourquoi est-il aussi sympa en plus ? c'est injuste