26 mai 2006

Prix choc sur les rêves à emporter



Moi, si j'avais une machine à voyager dans le temps, contrairement à Knox, je n'irais pas dans le passé de l'an que c'est déjà 2000. Puisque je n'aime pas faire comme tout le monde, j'irais dans le futur. Les amateurs de science-fiction un peu déglinguée savent bien qu'il est très dangereux de retourner dans le passé pour tenter de changer l'histoire. Pour les polissons qui n'auraient pas vu L'Effet Papillon ou Donnie Darko, mangez-en c'est du bon.

Enfin, avec cette machine, je ne chercherais pas à savoir si l'Homme découvrira un jour les secrets de l'immortalité ou si les émissions d'Arthur seront un jour amusantes. Je me moque bien des numéros du loto qui tomberont demain, ce que je veux savoir, c'est s'il va pleuvoir demain, vous comprenez je dois tondre la pelouse et s'il pleut hé ben je serai bien ennuyé. S'il pleut, je lirai
Dunethebook, c'est pas grave.

"Mais enfin, pauvre fou! Si tu disposais d'une telle machine, ne chercherais-tu pas à l'utiliser pour quelque fin pacifique ou pour le bien du plus grand nombre?", me demanda mon facteur, porteur d'un colis. C'est vrai que je suis égoïste, alors j'utiliserais cet assemblage technologique pour savoir quand je pourai voir au cinéma une adaptation digne de ce nom de
Dunethebook. Après m'avoir molesté avec justesse mais non sans conviction, je compris ce que voulait dire ce fier représentant de la Poste.

Mais oui, à quoi bon utiliser ce bijou technologique, si ce n'est pour notre belle planète. Et poser la question ultime. Non, pas si il existe un dieu, mais plutôt : à quoi vais-je jouer dans les années futures? En d'autres termes, une fois avachi sur mon canapéwifi avec mon café HD, comment vais-je gâcher mon temps si précieux?

Dans ma folle jeunesse, je rêvais de réalité virtuelle, et le Virtua Boy a hanté nombre de mes nuits sans sommeil. Je pensais qu'à terme, nous pourrions tous jouer à
Tron et nous promener ensemble dans la forêt magique, en nous empiffrant de cuissots mystiques. A nous deux l'an 2000, voici venu le temps du cyb0r! La console avait une fâcheuse tendance à fatiguer ses utilisateurs, pour ne pas dire leur donner la nausée (je cîte Sartre si je veux).

Aujourd'hui, on ne me vend plus de rêve, juste des titties d'une qualité encore jamais égalée. La nouveauté, c'est une plus grosse carte graphique et une intelligence articielle proche de celle des troupes d'élite de Chuck Norris. Oui je me fais tuer, oui les vilains cyborgs/robots/mutants/monstres/seanpaul sont plus beaux, plus fourbes, mais c'est quand même moi avec un flingue tirant sur des gars. Et c'est la même chose pour tous les types de jeux. Les RTS, c'est encore bien souvent une course au tank ou au géant dopé aux cuissots. Depuis que je lis
Dunethebook, on m'a juste proposé des améliorations de concepts existants.

Mais dis-moi coco, pourquoi tu me fais pas rêver? Vends moi du vent, promets-moi la lune, ne te contente pas d'un "on a repris l'essence de l'épisode précédent, mais cette fois il y a plus de mouvements disponibles et de meilleurs graphismes". On me vend des jeux patchés depuis vingt ans maintenant. Evidemment, je suis de mauvaise foi (oui je l'avoue Knox), il existe des jeux différents, comme
Sing Star, Donkey Konga, Odama ou Dunnowhat sur Wii. De plus, je suis bien content de retrouver mes automatismes et d'être en terrain connu lorsque je lance un jeu. Si je dois mettre dix heures à assimiler ce que l'on attend de moi, on pourra me trouver au cinéma.

Enfin, il reste un espoir. Non, pas ces hippies de Rebelles. Il reste des visionnaires, mon préféré est Peter Molyneux, que j'ai déjà évoqué, mais que voulez-vous je l'aime bien. Il est à l'origine de projets prometteurs toujours, révolutionnaires parfois et fumeux souvent. Cet homme serait capable de faire passer le dernier opus de Lara Croft pour une réflexion sur la notion kantienne de Raison de l'Histoire. C'est un marchand de rêves (merci Corneille) et il fait bien son boulot. Il me donne envie d'essayer ses jeux en promettant monts et merveilles. Le seul problème, c'est que ses jeux se vendent assez mal. Si on vous proposait de dresser un monstre à lancer une balle et à récolter du grain pour nourrir les villageois, vous achèteriez le jeu? Moi oui. Seriez-vous intéressé par la gestion d'un studio hollywoodien? Ouaip. Mais je ne peux pas assurer l'équilibre financier d'une boîte de jeux à moi tout seul. Lionhead, la boîte de Molyneux, prenait l'eau. C'était sans compter sur Zorro.

Bill Gates, à qui on reproche son manque de créativité (si on met de côté ses horribles chemises) a trouvé la solution. "T'as pas d'idées? Achètes-en!" et s'est assuré la collaboration du fameux Peter Molyneux. Du coup, il se paye un créateur génial et en plus il donne enfin ce qui manquait à Microsoft pour sa 360 : des jeux originaux, qui ne sont pas à base de tuning. Nintendo qui déboule avec une nouvelle manière de jouer, Microsoft qui se paie les services du prince de l'imagination, et Sony qui...

Sony qui rien du tout. Cela ne doit pas être très festif chez Sony en ce moment. C'est le moment d'avoir des idées les gars. Et en tous cas, il n'est écrit nulle part dans ma bible,
Dunethebook, que vendre une console pour 700€ soit une bonne idée. Des idées oui, des arnaques non. Hé oui même le rêve a un prix maximum conseillé.

** Cham

11 commentaires:

If u dreamt it Sonaz did it a dit…

C'est vrai que le problème de la créativité dans les jeux vidéo, c'est vieux comme une saga Tomb Raider (nous en sommes à l'épisode CVII, Lara est en fauteuil roulant et vous incarnez sa petite nièce kellestmegaplusbonneencore).
Même du temps où "c'était mieux avant", il y avait déjà des Street Fighters Alpha Prime 48, avec plus de persos, plus de combos, plus de plaisirs...

Tout ça n'est affaire que de brouzouffes, et de boulouis qui consomment des jeux comme d'autres des pizzas (d'ailleurs c'est souvent les mêmes). Les suites à succès et les scenars portnawak opus 22, c'est comme au ciné, on nous refourgue toujours les mêmes merdes et nous (enfin, vous parce que moi, non merci) on se bouffe ça comme des manches... Avec plaisir, mais le cul serré tout de même, puisque faudrait pas se le faire enfiler trop profond, merci pour le chocolat.

Et tant que boulouis s'extasy(ra) sur GTA 12 ("zomgode, je peux me payer des putes, lolersk11") les developpeurs lui feront gober du GTA. L'offre/la demande... cours d'éco école élémentaire.

Alors c'est vrai dans ce monde de brute, des nintengeek persistent encore à nous faire rêver. Et des corporations à nous enfiler.

Alors, la solution, c'est quoi ? Ze patch ? C'est sur ça comble le joueur et ça permet de sortir un jeu pas fini... Mais pour que le jeu soit rentable faudra payer un abonnement coco, parce que j'ai encore des traites sur mon yacht... Autre solution, geler le temps, comme ça plus besoin d'avoir la nouvelle équipe d'Arsenal (avec toujours Henri dedans, pendant au moins 2ans, ça doit les faire chier chez EA)...Mais bon là on entre dans le theoreme de Dubois. Ou alors, être esthète, se payer de bons jeux, et arrêter de glander devant l'écran à mater des tities plus vrais que naturels...
Bon allez, rather long thread, donc je vais me faire une partie de Soul Calibur, avec Sopitia en mini jupe et top sexy.
Bouncy.


Edit : Pour toute explication sur le voyage dans le temps et autre paradoxe du grand-père (Barjavel, my master) voir ici www.chez.com/remuemeninges/ttf.htm

Celsabot a dit…

Je comprends jamais rien à ce que dit ce mec, si c'est bien toujours le même!!!

Knox a dit…

C'est bien le même à chaque fois.
Nous non plus on comprend pas toujours, mais ça fait plaisir, c'est un habitué, il est gentil.

Citaz a dit…

"Là où je suis, il n'y a plus à penser"
Artaud.

Ou

"Ce qui est trop bête pour simplement être dit, est chanté"
Beaumarchais.

Ou

"Rien est aussi stupide que l'intelligence orgueilleuse d'elle même".

A vous de voir

meduz' a dit…

Je prends la canette de Sprite.

Knox a dit…

Et c'est Meduz' qui remporte le prix du post de la semaine. Désolé, Az.

(Comme quoi les citations, ça paye pas toujours).

Perdaz a dit…

Ben si ça paye... Meduz vient de gagner une canette de sprite. Et tout ça grâce à qui ? A bibi... Merci... Dis Méduz ? Tu me files une gorgée de Sprite ? J'ai un peu soif là... Allez, une gorgée, stupl'?


Edit : Pour la culture génial la culture, la dernière est de Bakhounine.

Knox a dit…

C'est pratique, Google Quotes (Beta)...

Citaz 2 a dit…

Rahh nan, la Knox tu me deçois... Larousse ffs...

Google, pfff, nan mais portnawak.

Et pis j'ai pas eu mon Sprite.

Cham a dit…

Bah oui Meduz, le Sprite c'est pour les connaisseurs, la plèbe commande un coca.

meduz' a dit…

Hum, j'arrive un peu tard, ça fait un bail...

Je garde ma canette de Sprite (que j'attends toujours). L'autre, il aura qu'à s'étouffer avec des Knacki Balls. Na !