17 mars 2006

Ere IP



« Ah bah zut, ça se connecte pas. » Jusqu’ici, cette phrase était essentiellement connue des joueurs PC qui cherchaient à rejoindre leurs potes sur World of Warcraft ou sur Battlefield 2. Mais bientôt, tout joueur, quelle que soit sa chapelle, va bientôt connaître les affres d’une connexion Internet qui foire. La nouvelle génération de console qui est en train de débarquer (chacune à son rythme) va, au delà de nous apporter d’incroyaaaaaables graphismes, nous faire entrer dans une nouvelle ère du jeu vidéo. Ouais, rien que ça. Tout simplement parce que, pour la première fois, ces machines seront connectées à Internet. Oui, je sais, la Xbox première du nom le faisait déjà, de même que la Dreamcast auparavant, et – parfois – la Playstation 2. Sauf que jusqu’ici, ce n’était pas encore un standard.

En revanche, les trois nouvelles machines des constructeurs actuels misent tout, unanimement, sur le online. Microsoft et sa Xbox 360 capitalise sur son excellent Xbox Live, hérité de sa grande sœur, Nintendo table sur un système de jeu en ligne pour sa Revolution qu’il teste actuellement avec succès sur sa DS, et Sony a, enfin, annoncé que la Playstation 3 devrait bénéficier d’un réseau de jeu online. Ce qui était jusqu’ici l’apanage du PC va devenir le lieu commun du gamer. Voilà qui est fort sympathique. D’autant que la mise en place d’une véritable structure de jeu en ligne offre d’énormes possibilités commerciales. Avec une console connectée à Internet, on peut vendre des jeux à la con à télécharger. On peut même vendre des vieux jeux et surfer sur la vague du retrogaming. On peut vendre des add-ons, des patches, des fonds d’écrans, des sonneries de portables, des icônes MSN, des recettes de cuisine et des pilules pour grossir le pénis, que sais-je.

Et du coup, le pauvre gland qui n’a pas de Freebox, ou de Livebox, ou de jenesaispasquoiBox, je ne suis pas sectaire, va avoir de plus en plus de mal à jouer, même tout seul. Le jeu offline est en voie de disparition. Déjà aujourd’hui, nombre de développeurs ont tendance à pondre des jeux qui ne sont intéressants que pour leur aspect multijoueur (Bonjour M. Unreal, salut M. Quake...). Et demain ? Lorsque toutes les consoles seront par défaut connectées, y aura t’il une alternative aux partouzes de gamers ? Sera-t’il encore possible d’errer seul dans les paradis vidéoludiques ? L’onanisme virtuel vit ses dernières heures. Bienvenue dans l’ère IP.

**Knox

4 commentaires:

Un chercheur de spoon a dit…

l'ère IP ou R.I.P pour le consom'acteur égologique!

Tom a dit…

Dis tibald t'es Cham ou t'es Knox? je suppose cham...

Pur blog, je vais suivre ca avec plaisir. Quelques petits posts sur les jeux de statégie à venir?

big up

sylvain Altazin a dit…

Salut, c'est Sylvain. Les dessins sont vraiment réussis, et surtout très drôles. Bravo. L'idée d'alterner humour vidéoludique et prose technique plus empreinte de sérieux est très intéressante. Bonne continuation.
Le dessin sur Tony Parker est vraiment très marrant.

Cham a dit…

Encore un post de Sylvain!

Nom de d'là!