25 avril 2006

Je vais demander l'avis du public, Jean-Pierre



Heroes of Might and Magic est une série mythique de jeu de stratégie sur PC. Dans un univers heroic-fantasy (avec des nains, des magiciens, des dragons, la totale), vous incarnez un vaillant héros accompagné de son armée, et vous tentez de conquérir le monde en écrasant les factions adverses. Le gameplay, reposant sur une gestion des combats au tour par tour (comme son nom l’indique, on se déplace, on attaque, et ensuite, c’est à l’autre de jouer et de vous en coller plein la gueule) saupoudré d’éléments de jeu de rôle – les héros deviennent plus puissants au fur et à mesure de l’aventure – a séduit des milliers de joueurs depuis l’apparition de la saga au début des années 1990.

Le cinquième épisode, édité par Ubisoft, devrait enfin sortir le 18 mai prochain. Je dis « enfin », parce que d’abord je fais ce que je veux, et ensuite parce que le bougre était normalement prévu pour le début de l’année. Sauf que la phase de beta-test s’est mal passée. Sachez, jeunes profanes, que le beta-test est une étape cruciale dans la vie d’un jeu vidéo. C’est le moment où l’on teste le jeu, qui est alors quasi-terminé, où l’on traque les bugs et où l’on vérifie que tout fonctionne bien, que la mécanique est bien huilée, et que c’est rigolo à jouer. Une pratique courante consiste à organiser un beta-test public : l’éditeur du jeu recrute un panel de joueurs lambdas, afin de mettre le doigt sur les problèmes éventuels. Or, dans le cas de HOMM5 (je me permets les abréviations, après tout, je ne suis pas payé à la pige), le résultat dudit beta-test fut désastreux. Mais vraiment hein, avec pétitions online et tout. Du coup, Ubisoft a préféré retarder la sortie du jeu, le temps que les développeurs revoient leur copie. « Super, une victoire des gamers contre les méchantes entreprises capitalistes» ou « Bravo Ubisoft, enfin un éditeur proche des joueurs», voilà ce qu’on a pu lire sur les forums suite à l’annonce du report du jeu.

Alors certes, c’est plutôt une bonne nouvelle : si le jeu était foireux, autant effectivement attendre quelques mois pour qu’il soit amélioré. Mais le fait de demander systématiquement l’avis du public pour tout et n’importe quoi me semble un peu bizarre. Très souvent, les gros studios de cinéma organisent des projections test avant la sortie des films, pour jauger les réactions du public, noter leurs critiques et apporter les modifications demandées (« bon finalement, la blonde avec les gros seins, elle ne meurt plus à la fin, et elle part avec le héros. Et il faudrait rajouter une scène un peu lesbienne aussi, avec la brune »). Où est la vision artistique là-dedans ? Et surtout, depuis quand c’est le plus grand nombre qui a raison ? Si le succès populaire était systématiquement proportionnel au talent, ça se saurait quand même. Si c’était le cas, Sean Paul vendrait des kebabs à Kingston.

Qu’on se comprenne bien : les beta-tests de jeux, c’est très bien et c’est nécessaire, sinon, on aurait uniquement de vagues logiciels mal dégrossis, gorgés de bugs et totalement injouables. Mais il faut que les affolés des forums se rendent bien compte que ce n’est pas par philanthropie, par amour des gamers ou guidé par une vision radicale de l’Art Ludique qu’Ubisoft a repoussé la sortie du jeu. C’est juste qu’ils se sont dit qu’ils n’allaient pas en vendre plus d’une dizaine de copies en l’état. La Création, l’Art, tout ça, vous repasserez en deuxième semaine. Enfin bon, tout ce que j’espère, c’est que le panel de beta-testeurs n’était pas uniquement composé d’imbéciles, sinon, ça va être un massacre. D’ailleurs, si ça se trouve, ce genre de chose s’est déjà produit auparavant. Tiens, oui, si ça se trouve, Crazy Frog Racer était un chef-d’œuvre en puissance, et il s’est fait saccager par les recommandations douteuses d’un petit groupe de joueurs à l’esprit étroit.

Si ça se trouve.

**Knox

6 commentaires:

betaz testeur a dit…

Remember Knox, c'était du temps de Tilt, ce temps béni des dieux où des éditeurs créatifs n'écoutaient que leur courage, et prenaient leur talent à deux mains pour nous pondre un jeu tout chaud, tout beau, sans avoir rien demandé à personne... C'était le temps des cerisiers en fleurs, et je fonçais me délester de quelques piecettes avant de rentrer à la maison, avec un Might&Magic 2 (ou 3, je ne sais plus très bien)... Quel jeu de merde!!!!
En ce temps reculé, la critique était reine, et si peu acquise aux éditeurs... Personne dans la presse spécialisée n'avait jugé bon de simplement nous prévenir, nous autres accro à l'aventure médieval-fanstastique : attention rôliste, dans ce jeu tu incarneras 2 classes : une bouse de pixels ou un étron carré... Et je passe sur la densité de ladite aventure.
Tu peux toujours objecter que 99% des journaleux spé sont toujours, uknowwhatimean, assermentés au grand capital de l'industrie vidéoludique, et que rien n'explique que les betâ tests pulullent comme des champignons dans un Mario...
Mouais... Et si le beta-testeur était aussi con qu'un stagiaire... Et si c'était un type tellement incroyable qu'il ferait le boulot d'un autre pour pas un rond, et trop content d'être là en plus? Et si...

Knox a dit…

Mais qu'est ce qu'il dit le monsieur ?

Moshi a dit…

Etant une fan de la première heure, je me devais quand même poster un commentaire sur ce blog que je trouve tip top ^^ (il était temps).
Je profite donc du dernier post qui parle d'un de mes jeux préférés pour le faire (j'ai HoMM 2, 3 et 4...et bientôt 5).
Bonne continuation à vous 2 :)

Knox a dit…

Mais faut pas être timide ! Faut poster tous les jours et tout !
En tout cas, merci pour les encouragements, ça fait plaisir au fond du but qui va droit au coeur. Ce genre de choses.

mat a dit…

kikoooooo !!!
cé tro bi1 se blog, sa mfé golri com 1 guedain. lol !
surtou selui dé curlys, gt ptdr !!!!!

Anonyme a dit…

cool ton lbog il est simpa vien voir le mien http://emcmforever01.skyblog.com