14 avril 2006

Jeu de main



Rousseau fustigeait les romans que l’on lit d’une seule main. Hé oui les jeunes, le bac de Français approche pour certains d’entre vous, il est temps de revoir ses classiques, j’ai donc le bonheur de vous rappeler cette sublime maxime de Rousseau, grand amateur de fessées devant l’éternel. Il faut vous y mettre les gars, les études c’est important, vous risqueriez de très mal finir.

Une autre chose que l’on peut faire d’une main, c’est s’empiffrer de curlys. Saloperie de junk food, j’en mange trois palettes par semaine. Du coup, ces habitudes alimentaires poussent les développeurs à nous présenter des systèmes qui laissent une main libre. Il y avait jusqu’à présent peu de jeux qui ne nécessitaient pas les deux mains pour fonctionner. Je me rappelle ces après-midi dans des salles d’arcade enfumées, entouré de mes semblables les zombies. J’errais de borne d’arcade en borne d’arcade, un coca à la main. Une fois mon dévolu jeté sur un jeu de voiture SEGA (au hasard Sega Rally Championship, raaaah), je sortais ma pièce de 10 francs, l’insérais et hop, c’était parti pour la course. Les jeux de course automobile ont cet avantage : une main suffit, on accélère ou on freine avec les pieds. L’autre main est libre pour se goinfrer de pop-corn, ou pour faire des signes inamicaux aux autochtones (« tu vas voir bâtard je vais te savater »). Enfin ça c’est ce que j’espérais, en général une partie durait deux minutes, saloperie de système de check points. L’arnaque ultime, les jeux d’arcade sont incroyablement durs, bah oui, il ne faut pas non plus que tu restes trop longtemps sans perdre, il faut bien que tu claques ton pognon coco. L’argent de poche mensuel pouvait partir en à peine une heure, avec l’argent pour le pain et la retraite de grand-papa.

De nos jours, (suivez bien le plan chronologique XVIIIème, XXème et enfin XXIème siècle, oui vous pouvez l’utiliser dans vos dissertations), les jeux qui se jouent à une main sont légion. Les jeux de stratégie, où il suffit de cliquer pour faire toutes les actions, même plus besoin de se servir du clavier. Les Coréens sont passés maîtres dans l’art du click forcené sur Starcraft et autres Warcraft III. De même, il est possible de jouer à un MMORPG sans trop toucher à son clavier. Pourquoi me demandes-tu, jeune Billy ? Haha, l’innocence du futur bachelier ! Pour pouvoir se goinfrer, fumer des clopes et surtout faire des doigts d’honneur à ton voisin.

Et demain ? Nintendo s’apprête à nous sortir une Revolution de derrière les fagots. La manette de la future « console la plus sweet du monde » (hop on pense bien aux citations, ici c’est du Sean Paul) s’apprête à transformer radicalement notre manière de jouer. Le paddle se transforme en effet en télécommande, capable de repérer les mouvements que l’on effectue avec sa main pour les reproduire dans le jeu. Et là, il est permis de rêver (Knox bave déjà, il a mis un rein en vente sur ebay). La télécommande peut se faire épée, canne à pêche, marteau, pistolet, baguette magique, que sais-je encore. Bah oui je ne sais rien parce que Nintendo fait planer le suspens, on espère en apprendre plus à l’E3. En attendant, je retourne m’empiffrer de curlys, ch’est plutôt chweet les curlys.

**Cham

4 commentaires:

mat a dit…

ah ah les soufflés au fromage n'auront jamais raison des curlys.

mademoiselletopi a dit…

Normalement, les curlys, ça se mange dans des seaux nan?

Knox a dit…

Quand on a la chance d'avoir des seaux sous la main, oui, c'est recommandé effectivement.
Sinon, en vrac sur la moquette, ça marche aussi.

meduz' a dit…

Les jeux à une main... C'est tout un art qu'il faut cultiver, même sur les plus anciens jeux ! Avec une grande main, Mario Kart 64 se laissait gentiment piloter. Aussi, Soul Calibur sur Dreamcast permettait une technique du "une-main" très perfectionnée avec Siegfried et surtout Nightmare.

Y'a un autre jeu à une main, mais c'est que pour les garçons de plus de 11 ans et c'est assez répétitif...