11 avril 2006

Full Titties !



« Voilà… saute un peu par là-bas… et maintenant rampe sur la corniche… douuuucement… ahahah tu es ma chose ! » Oh pardon, je ne vous avais pas entendu entrer, j’étais en pleine partie de Lara Croft. Oui parce qu’il faut bien l’avouer, depuis le tout début de la série
Tomb Raider, on ne joue pas vraiment à un jeu d’action-aventure, on joue à Lara Croft. Cette série a un statut assez spécial dans le monde chatoyant du jeu vidéo : sans être vraiment géniaux, avec des mécaniques de jeu répétitives et punitives, les Tomb Raider ont quand même réussi à s’imposer dans la culture populaire et à devenir un véritable phénomène de société – pubs TV, films avec Angelina «AMAGAD» Jolie, etc… – alors même que la qualité générale des opus successifs déclinait inexorablement. Et pourquoi, hein, pourquoi ? Parce que Lara Croft est une bonnasse, une créature de rêve en short kaki, un fantasme ambulant avec deux flingues.

« Montrer ses fesses pour vendre des yaourts, c’est pas nouveau mais c’est efficace, alors pourquoi pas un jeu vidéo ? » disait Jacques Séguéla, et il n’avait pas tort. La place de la femme dans le jeu vidéo est en général bien stéréotypée : si c’est l’héroïne, c’est une bombe sexuelle, si c’est pas l’héroïne, alors c’est une bombe sexuelle qui s’est fait enlever. Un peu comme la princesse. Dans son bouquin Jeux Vidéo : l’Art du XXIème siècle (mais ouais, carrément, on cite des livres et tout), Nic Kelman remarque que dans un jeu, les femmes entrent soit dans la catégorie des vierges plus ou moins asexuées, soit dans celle des dominatrices (grrrr). Et c’est vrai que des héroïnes lambda, on en voit pas beaucoup. Des plombiers qui sauvent le monde, oui, pas de problème, on en a des caisses, mais de farouches factrices ou des boulangères intrépides, jamais.

La raison principale de cette abondance de titties en pixel, c’est que les jeux sont taillés pour un public essentiellement masculin. Donc c’est logique, on mouline du fantasme d’adolescent pré-pubère, et ça cartonne. Mais comme les filles jouent de plus en plus – j’en connais, elles existent – on peut penser que la situation va progressivement changer, et qu’on verra apparaître de nouveaux types d’héroïnes. Jolies, hein, faut pas déconner, mais moins « jouet sexuel ». Un peu comme Jade, dans Beyond Good and Evil. En même temps, quand on voit des trucs comme le jeu de catch Rumble Roses XX, on comprend que c’est pas non plus pour tout de suite. Franchement, elle est scandaleuse, cette vidéo. Je vais d’ailleurs la regarder une dizaine de fois pour en être bien convaincu.

**Knox

1 commentaire:

OinOin a dit…

Grand jeu-concours Tomb Raider : Des consoles X-Box, PSP et de nombreux jeux Tomb Raider à Gagner sur http://www.jeu.oinoin.com ;o)