03 octobre 2006

En exclusivité chez tout le monde



Il n’y a pas si longtemps, les choses étaient simples. Les hérissons bleus étaient chez Sega, les plombiers italiens chez Nintendo, et les vaches étaient bien gardées. On avait des repères, monsieur, des valeurs, un sens de la discipline et de la loyauté qui faisaient la grandeur des débats passionnés de la cour de récré. Une exclusivité, ça voulait encore dire quelque chose.

Noël approche et ça s’active sérieusement chez nos trois compères. Sony, Microsoft, Nintendo, tout le monde est sur les starting-blocks pour le sprint de fin d’année. Enfin tout le monde, on se comprend, il y en a un qui a des cailloux bien costauds dans les chaussures (oui, il s’agit de Sony, bravo). Pour gagner quelques longueurs d’avance, les jeux en exclusivité sont de loin les meilleurs atouts. Zelda ou Mario, donc, sur la Wii, Gears of War, Halo 3 sur Xbox 360, Metal Gear Solid 4, Final Fantasy XIIIIIIIII sur Playstation 3, voilà les licences majeures qui n’existent que sur une seule machine et qui sont censées faire basculer le joueur au moment de ses achats pour garnir le sapin. Mais si avoir des exclus « maison », c’est bien, piquer les licences traditionnelles des concurrents, c’est encore mieux.

A ce jeu, Microsoft est en forme ces jours-ci. Après avoir croqué le studio Rare, fournisseur de hits officiel de Nintendo pendant des années (Donkey Kong Country, GoldenEye, Banjo-Kazooie) et qui du coup ne sort plus ses jeux que sur Xbox 360, Crosoft a récupéré l’exclusivité sur PES 6 et FIFA 07 dans leurs versions next-gen, et s’est débrouillé pour s’assurer que GTA IV sortira bien au même moment sur sa bécane et celle de Sony, contrairement à la coutume jusqu’ici. Forcément, Sony fait un peu la gueule – un peu plus, disons – mais rien n’est perdu pour la PS3, qui a encore Solid Snake avec elle, ainsi que son Gran Turismo HD en kit dans la manche. Quant à Nintendo, le concept et le hardware de la Wii font que la plupart des titres sortant sur cette console seront des exclusivités de fait. Avec une machine aux performances techniques plus limitées que ses copines, et une façon de jouer unique, les titres Wii seront difficilement adaptables ailleurs, et inversement. On voit mal Oblivion sortir sur Wii, tandis qu’il devrait figurer au line-up de lancement de la PS3.

Et tout ça va joyeusement se poursuivre dans les mois à venir, grande guerre des consoles oblige. Les caisses de pognon vont continuer à pleuvoir entre éditeurs et studios pour se garantir l’exclusivité de tel ou tel titre pendant 3, 6, 12 mois ou plus – ça dépendra du nombre de zéros sur le chèque. Malgré le caractère hautement éphémère et volatil de ce genre d’accords. On m’aurait dit à l'époque qu'un jour, je jouerai à Sonic sur une console Nintendo…

**Knox

4 commentaires:

vin100 a dit…

Plus besoin de Metal Gear Solid quand on va pouvoir butter des pokemons avec Solid Snake sur Wii :-)

Knox a dit…

Exact ! Je ne l'avais pas évoqué, sinon la chronique serait partie dans tous les sens (enfin, plus qu'elle ne le fait déjà), mais effectivement, ce cher Solid Snake jouera les guests dans Super Smash Bros. Brawl...

Encore un exemple d'exclusivité toute relative..

mmoi a dit…

Ha bah oui, Sonic contre Mario c'etait sain au moins, pas comme maintenant hein (mode vieux machin ^_^)...

N'empeche Oblivion sur Wii ca serait excellent... bon ok apres 3h a cogner comme un frenetique avec son epee on risque quelques courbatures mais pour le reste ca le fait ;)

meduz' a dit…

J'veux un Counter-Strike sur Wii !

* nolife en vue *